Utilisez la cigogne pour naviguer !

- LES SYSTEMES D'ENTRAINEMENT -

Une extraordinaire machine à vapeur entraîne l'ensemble des machines de l'atelier. Elle est l'unique système de force motrice. Nous sommes dans la cour de l'atelier. Les frères Guiguet au premier rang, les ouvriers, les apprentis. Ils sont tous là, chacun un outil dans la main. Aujourd'hui jour de chance, c'est la photographie de famille.

Depuis de nombreuses années, Paule et Henri Guiguet conservent la mémoire de leurs ancêtres en maintenant intact ce lieu témoin du passé.

Une odeur d’huile et de graisse bien caractéristique des ateliers mécaniques nous laisse imaginer l’ambiance de la production industrielle du début du siècle dernier.

Henri Guiguet nous explique que l’atelier fonctionnait avec un seul et unique moteur, une machine à vapeur entraînant l’ensemble des machines-outils.

 Archive Paule Guiguet

 

 

L'axe central qui entraine toutes les machines.

Les roues de bois flasquées de cuivre vont entraîner de larges courroies de cuir qui fourniront la puissance mécanique nécessaire à chaque machine.

 Photographie © Catherine Picard

              Les flasques des roues permettent de réduire les pertes aérodynamiques.

Les roues de bois gèrent le déplacement  latéral de la courroie.

 

 

La largeur des roues de bois permet la gestion du déplacement latéral de la courroie. En effet en fonction de la vitesse utilisée sur chaque machine, le système d'entraînement doit être constant.

Photographie © Catherine Picard

 

L'entraînement du grand tour.

Les roues d'entraînements des tours - Photographie © Catherine Picard