Utilisez la cigogne pour naviguer !

- LES DETAILS DES MACHINES -

La fraiseuse Milwaukee.

La fraiseuse Milwaukee

Elle aura certainement fraisé les réservoirs poutres et autres éléments spécifiques à la marque de l'élite.

 

 Photo © Catherine Picard

Le banc de travail.

Schéma de la table de coupe hélicoïdale.

La tête 42/172.

La tête à usiner. Marcel Guiguet aura passé de nombreuses heures devant elle, à réfléchir sur ses projets.

 Photographie © Catherine Picard

Le support de l'outil 42/172.

 

Les leviers de changements de vitesses.

Il y a des instants photographiques qui rappellent l'industrie, la graisse, la sueur, le travail, les manœuvres délicates, la précision, l'efficacité, l'ordre, la méthode, la rigueur ...... 

 Photographie © Catherine Picard

La trappe de remplissage d'huile.

 

L'étau limeur.

La masse d'inertie de l'étau limeur.

A gauche, le ventre de la machine, en rouge la masse d'inertie. A droite la petite cache sous la machine, où nous avons découvert quelques outils.

 Photographie © Catherine Picard

 

La cache sous la machine.

Le bras de transmission

A gauche le bras de transmission,

à droite la partie supérieure de la machine.

photo © Catherine Picard

Indéfinie.

Noir et bronze.

La grande perceuse. Elle permettra les forts perçages. Marque de la machine non définie.

Photo © Catherine Picard.

 

Le système d'entraînement par couple conique.

La machine et le fer.

La grande perceuse et son système d'entraînement par la droite.

photo © Catherine Picard.

 

Courroie de cuir.

La manette d"avance.

Le métal et l'industrie.

Photo © Catherine Picard.

 

La fonderie du pied

 

La petite perceuse à colonne.

La petite perceuse à colonne. Judicieusement placée au centre de l'atelier, elle permet à tous les ouvriers de percer avec précision entre deux opérations de tournage ou de fraisage.

photo © Catherine Picard.

 

Publicité d'époque Henry Hamelle.

'Plaque d'identification de la machine.

A droite, graduation sur la colonne. Les perçages doivent être précis.

Photographie © Catherine Picard.

 

La manette de commande.

L'étau et la table de perçage, ici en position "over" . L'ensemble est réversible.

Le grand tour : son chariot d'outils et ses manettes d'avance.

Les plateaux d'entraînement par courroies de cuir provenant du plafond.

Les engrenages  d'entrainement du grand tour.

Sur la gauche ils sont interchangeables afin de pouvoir bénéficier d'une sélection de vitesses précises. 

photo © Catherine Picard.

 

 

Les engrenages d'entraînement.

La contre poupée.

Le grand tour, qui permettra entre autres la fabrication des tambours de freins.

Photo © Catherine Picard.

 

 La manette d'avance du chariot.

Le petit tour : le volant d'avance de la contre poupée.

Le mandrin et ses poulies d'entraînement.

Le petit tour blotti contre la verrière. Il est un complément essentiel au grand tour. Il permettra la réalisation de toutes les petites pièces.

photo © Catherine Picard.

 

 

Jour de tournage des bouchons des petits châssis.

 

Les bouchons coulés en alpax 14  seront finalisés sur le petit tour.

Le petit tour et le grand tour datent de la même époque, leurs poulies d'entraînement sont identiques donc parfaitement interchangeables. Gain de place, gain de coût.

Photographie © Catherine Picard.

 

Les Bouchons posés sur le marbre du tour.

Le petit tour : la manette d'avance du chariot