N3AR  500 cm3 J.A.P  Racing  grand châssis, nouveau réservoir 1931

Type

N3AR

N° de châssis 

3xx

Moteur

KOR/JOR

Boite quatre rapports

 Sturmey  ou ?

CV

5

Poids

 150 kg

Vitesse

  150 km/h

Prix 1935

8800 Frs

 

Equipée d’un moteur 500 ou 600 cm3 J.A.P racing - Archives © DB

N° : 3xx

La machine d’exception faite pour gagner, elle est équipée d’un moteur 500 ou 600 cm3 J.A.P racing. Très rares sont les photographies ou dessins qui la représente. Ici à gauche une photographie qui la propose avec options « tourisme », éclairage et plaque minéralogique. Equipée d’une roue de 21 pouces à l’avant, avec un grand flasque de frein. Munie d’une boîte de vitesses à pied, et d’un silencieux d’échappement spécifique M.G.C. Quelques très rares photographies nous prouvent l'existence de la N3AR, en courses et concours d'élégance.

 

Née en 1934, elle demeure méconnue, la N3AR, uniquement présente à ce jour à travers quelques photographies, a fait couler peu d'encre par rapport à sa petite sœur la N3BR. Mais tenez vous le pour dit, vous êtes ici en présence d'une motocyclette unique par sa qualité de fabrication, et avant tout un remarquable exercice de style pour l'époque. Apparemment, nous sommes ici en présence d'un moteur 500 cm3 à carter sec, mono échappement. On peut admirer le travail de fraisage effectué sur les haubans en acier, un double fraisage qui renforce le dynamisme mécanique.

Un travail de fraisage effectué sur les haubans - Archives © DB

 

Le support de phare est un élément venu de fonderie - Archives © DB

Le support de phare en alpax est à lui seul une œuvre d'art. Comme le réservoir, le châssis, le carter primaire, le support de phare est un élément venu de fonderie. Il vient se fixer en trois points sur la fourche Brampton sport. Il est aussi utilisé ici pour fixer la plaque minéralogique. On aperçoit ici, le toron de câbles pénétrer par le réservoir, sous le tableau de bord.

 

 

A droite la néanmoins célèbre N3BR, les moteurs des 250 cm3 sont légèrement inclinés vers l'avant (petit châssis oblige). Sa grande sœur, la N3AR 500 dispose d'un moteur en position verticale. La philosophie des machines de course de la M.G.C, reste identique aux trois modèles N3BR, N3R, N3AR. Un trio de course pour des résultats de chocs !

 

Un trio de course pour des résultats de chocs ! - Archives © DB

 

Marcel Guiguet au centre, devant la "N3AR" attelée par un jour de grand froid - Archives © DB

Par un jour de grand froid, photographiée avec deux de ces compagnons de randonnée, Marcel Guiguet au centre, devant la "N3AR" attelée. Seule et unique photographie de cette machine exceptionnelle en compagnie du constructeur.

 

 

En résumé : aucune (0) N3AR connue, les numéros de série doivent respecter le plan de numérotation des N3A : 30x.

Remarque : peut être deux machines fabriquées en 1934 ou 1935.  Consultez la rubrique "La 500 N3AR disparue".