CHAPITRE X - 1929 - LA MOTOCYCLETTE HORS CLASSE, LA MOTOCYCLETTE DE L'ELITE.

 

Voir le brevet E.Mesly.

Sans commettre une erreur trop importante, on peut aujourd’hui affirmer que les premiers modèles dites « Ecrémeuses », N3 et N3A sont présentées à partir du mois de mai 1929. Les tarifs affichent 7350 frs pour une N3, et de 7950 frs pour une N3A.

Présentation des modèles : N3 et N3A grand sport, au salon de Paris en octobre 1929.

La face supérieure du réservoir abrite l'ensemble de l'instrumentation : compteur de vitesse, montre quatre ou huit jours (O.S ou Jaeger), ampèremètre, jauge à essence, bouchon de réservoir, module d'éclairage de l'ensemble, interrupteur d'éclairage, veilleuse / code /phare.

Le châssis inférieur issu de fonderie subit le même procédé, intègre le réservoir d’huile (3,5 l), un carter étanche pour la commande compensée du freinage dit intégral.

La motorisation est confiée au motoriste J.A.P en 350 cm3 et 500 cm3 (tous à soupapes en tête). Les boîtes de vitesses sont des Burman et des Sturmey-Archer à 3 rapports.

Toutefois le profil très particulier de ce réservoir en forme « d'œuf », est délicatement apprécié par un public déjà averti. Celle-ci surnommée peu flatteusement « écrémeuse », reste boudée par la clientèle. Certain la surnomme le « dromadaire ». Les ventes ne décollent pas. Marcel Guiguet retourne à sa planche à dessin. Il projette de revoir le dessin du réservoir. Il conçoit slogans, prospectus, épinglettes, publicités.

C’est cette année que Marcel Guiguet se lance dans la compétition sous le pseudonyme de Marguit.  Il remporte au Grand circuit d’Auvergne le Challenge des constructeurs. Victoire qui permettra sa notoriété.

Marcel Guiguet nous décrit la motocyclette « hors classe », elle n'est pas encore la motocyclette de l'élite. En voici un extrait :

« La motocyclette M.G.C. est d’une conception différente des autres. Un alliage léger à haute résistance en Alpax A-S 13 (alliage d’aluminium à 13% de silicium). Le cadre habituel est remplacé par deux pièces principales venues de fonderie : le châssis et le réservoir-poutre. D’une robustesse à toute épreuve, ces deux pièces sont usinées sur des montages spéciaux, assurant la disposition des divers organes qu’elles supportent dans une ligne et un parallélisme parfaits et invariables. Elles sont de plus assemblées entre elles par cinq haubans profilés en double T en acier spécial laminé et fraisé, qui ont le gros avantage d’être rapidement démontables et parfaitement interchangeables. Outre ces propriétés mécaniques incomparables, nous signalons l’heureuse utilisation de l’Alpax pour les réservoirs à huile et à essence(15 l). Ils sont bien entendu, coulés d’un bloc, l’un avec le « châssis », l’autre avec le « réservoir-poutre » et subissent une épreuve hydraulique très poussée, les mettant pour toujours à l’abri des fuites pourtant si fréquentes dans la fabrication courante. Moteur-boîte de vitesses. Ces deux organes, le premier encastré exactement dans le berceau châssis, le deuxième coulissant sur une semelle fraisée dans la masse forment de ce fait, un bloc homogène qui se prolonge d’ailleurs jusqu’à la roue arrière par des longerons profilés. Le travail du moteur est transmis à la boîte de vitesses par une chaîne à rouleaux graissée et sous carter étanche en alliage léger, servant de bain d’huile... »

 

Publicité de la N3 et N3A de 1929-1930  - Archives © DB

On peut remarquer le positionnement du hauban central, qui est vertical sur la N3  (modèle avec le phare) et incliné sur la N3A. Vraisemblablement une erreur de choix de gravure pour cette brochure publicitaire.

La N3A comme il en reste peut !

1929 : Le catalogue de la S.A.R.L. M.G.C

La production en 1929 propose deux modèles.

Type Moteur Cylindrée Cv Nb de vitesse N° de série
N3 J.A.P Culbuté 350 cm3 4 3 1000
N3A J.A.P Culbuté 500 cm3 5 3 300

 

 

 

 

Première publicité officielle grand public, M.G.C avec ses derniers modèles "grand sport" présente … la 350 cm3 et 500 cm3.  Le modèle présenté, n’est pas encore équipé du porte bagage M.G.C.

Cette première publicité présente les derniers modèles qui sont en fait les tous premiers de série  !

  

Publicité de 1929, N3 et  N3A type « Grand sport » Archives © CL

 

Les moteurs J.A.P sont de type « I » pour les 350 cm3 et « K » pour les 500 cm3 - Archives © CL

 

 

C’est le démarrage de la production en série, le type N3 se voit attribué la série 1000, et le modèle N3A la série 300. Elles sont équipées toutes les deux de boîte de vitesses Burman à trois rapports. Les moteurs J.A.P sont de type « I » pour les 350 cm3 et « K » pour les 500 cm3.

 

 

Voir la feuille de palmarès 1929

1929 : Le palmarès

PARIS-LES PYRENEES-PARIS  du 27 Juillet au 4 Août  : 1er M.G.C classée montée par MARGUIT, avec médaille de vermeil et médaille d’or, 1er prix du concours d’éclairage.

COURSE de COTE de LAFFREY catégorie 500 cm3 sport : 1er M.G.C montée par MARGUIT.

CIRCUIT de REGULARITE de COURPIERES le 8 Septembre : 1er ex-æquo montée par GIMEL.

CIRCUIT D’AUVERGNE le 22 Septembre catégorie 500 cm: 3ème, 4ème, 5ème places montée par GIMEL, CHARRIERE, MARGUIT. Il remporte le challenge des constructeurs.

NICE – PARIS du 21 au 23 Octobre catégorie 500 cm: deux M.G.C classées 1er ex-æquo, montées par GIMEL et MARGUIT.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Course de côte de Laffrey 1929, Marcel Guiguet debout à gauche du pilote - Archives © DB

 

 

 

Prochainement : Marcel Guiguet a vingt huit ans et observe l'évolution de la motocyclette en France en 1929