CHAPITRE III – 1916 - LA GRANDE GUERRE

 

 Joseph Henri Guiguet "junior" est né à trois heures du matin le 10 mars 1891 dans sa maison de Veyrins (Département de l'Isère - 38 - France), de Joseph Henri Guiguet âgé de trente quatre ans, menuisier et de  Marie Joséphine Moine âgée de vingt neuf ans, ménagère.

C'est la grande guerre, Joseph a vingt cinq ans. Il est affecté à l'escadrille N3 du GC12 ( Groupe de Combat) formée le 6 avril 1916 et dirigée par le capitaine Antonin Brocard (1885-1950). Ce groupe de combat regroupe les escadrilles : N3, 26, 37, 62, 67, 73 et 103. Elles sont équipées d'avions Nieuport. Dès sa prise commandement, le capitaine Brocard décide de faire porter à toutes ses escadrilles l'emblème de la cigogne en l'honneur de l'Alsace à libérer.

Joseph Guiguet et son compagnon de vol René Dorme, se retrouvent parmi les meilleurs pilotes de chasse de l'époque. Il sert aux côtés du Capitaine Georges Marie Guynemer, héros légendaire de l’aviation française dont la devise est " FAIRE FACE ". Le capitaine Georges Marie Guynemer est affecté à l'escadrille N3 de juin 1915 à septembre 1917.

Joseph Guiguet comptabilise cinq victoires aériennes à son palmarès et baptise ses avions du nom de "petit Jo". Ainsi il y a "petit Jo I", puis "petit Jo II" et enfin "petit Jo III".

 

  

Joseph Guiguet photographié le 11 avril 1916 - Archives © mairie de Corbelin.

 

Nieuport 17 de l'escadrille N3 " Le père Dorme"  - Archives © P Gaubert

 

L’escadrille des cigognes, créée « BL 3 » en juillet 1912 à Belfort, devient « MS 3 » en mars 1915, puis « N3 » le 20 septembre 1915, « SPA 3 » en avril 1917 (groupe de chasse 12  « cigognes »), 1° escadrille du 2e R.A.C le 1 janvier 1920, puis devient 1er escadrille du groupe de chasse 1/2 en 1933, et devient escadron de chasse 1/2 basé sur la base aérienne de Dijon, et équipé de mirages 2000.

La dénomination des références des motocyclettes M.G.C sont toutes de type « N3 » en souvenir de l’appartenance à cette élite de chasse.

 

 

C'est le commandant Brocard qui choisit l'insigne courant 1916 dont la définition est : cigogne passant au naturel dite de Guynemer.. Cet insigne est dessiné par l'adjudant Charles Borzeccki observateur-photographe qui fabrique le pochoir destiné à peindre l'insigne sur tous les appareils de l'escadrille.

Les autres escadrilles du groupe du Commandant Brocard dit des « cigognes », ont adoptées des dessins différents. L’insigne de poitrine en argent, mais parfois juste découpé dans une plaque d'aluminium apparaît en 1917. Il ne pouvait être porté qu’après une victoire sur avion ennemi. Cette tradition sera abrogée seulement après la guerre en accord avec les anciens pilotes.

Vous pouvez tout apprendre sur l'histoire de l'aviation Française sur http://gaubs.free.fr

 

Nieuport 17 escadrille N3  - Archives © P Gaubert

 

 

Joseph Guiguet devant le Caudron G4 n°1053, en 1915  - Archives © P Gaubert

La cigogne à "ailes basses", devient l'emblème des motocyclettes M.G.C. L'ensemble de la gamme M.G.C est dénommée N3.  Une honorable façon de rendre hommage à son frère Joseph héros de la grande guerre.

 

Prochainement : Marcel Guiguet a quinze ans et observe la motocyclette en France en 1916.